Les agences Donibane sont à votre service avec 3 bureaux: Hendaye, Saint Jean de Luz et Ciboure.
28 jan

Pour l’achat d’un appartement en vente à Urrugne, le PTZ remporte un véritable succès !

Vie quotidienne

Le prêt à taux zéro version 2016 est une vraie réussite. Vous souhaitez acheter un appartement à Urrugne ? C’est votre premier investissement ? Sachez qu’en 2016 un tiers des primo-accédants ont pu en bénéficier contre 23 % en 2015, avec en outre des montants en hausse de près de 15 000 €. Alors, pourquoi hésiter ? Bonne nouvelle, le PTZ est prolongé en 2017. Et grâce à ce coup de pouce du gouvernement, vous pourrez peut-être enfin acheter votre premier appartement.

Emprunter davantage
Les montants moyens de prêt à taux zéro accordés ont augmenté, confirmant que le dispositif élargi en 2016 pouvant financer jusqu’à 40 % du montant du bien (contre 18 % à 26 % en 2015) est plus avantageux. En moyenne, les PTZ atteignent 65 266 €, soit 27 % de plus qu’en 2015 (51 303 €).

Les primo-accédants, plus nombreux
En 2016, chez Vousfinancer, le nombre de prêts immobiliers incluant un PTZ a augmenté de 75 % par rapport à 2015, alors que le nombre total de dossiers de crédits a progressé de 25 %. « Nous constatons que le prêt à taux zéro concerne aujourd’hui davantage de futurs acheteurs grâce à la fois au relèvement des plafonds de ressources pour en bénéficier et à son élargissement à l’ensemble du territoire dans l’ancien, analyse Sandrine Allonier, directrice des relations banques chez Vousfinancer. Un primo-accédant sur 3 a profité de ce dispositif cette année, contre 1 sur 5 seulement en 2015.» Et Jérôme Robin, président de Vousfinancer, d’ajouter : « Si le prêt à taux zéro élargi a pu bénéficier à davantage de primo-accédants, le contexte de taux historiquement bas a également contribué à les resolvabiliser. En revanche, le fait que les particuliers accèdent pour la première fois à la propriété à 32 ans en moyenne, alors que l’entrée sur le marché du travail intervient près de 10 ans auparavant, montre bien que la situation économique et en particulier le fait que 86 % des embauches se fassent en CDD est un frein à l’acquisition, et ce, même si tous les voyants sont actuellement au vert.»

C.V. / Bazikpress © Jesse Barrow

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée